Lancement d’AvoTech #Brève

Précédent

Lancement d’AvoTech #Brève

Infos
Informations
04/10/2017
Dernière mise à jour : 04/10/2017
Suivant

10 avocats créateurs de legal start-up se sont regroupés pour fonder AvoTech, le premier syndicat professionnel et « do tank ».

Dans un communiqué, les fondateurs expliquent que « Les avocats en tant qu’acteurs légitimes bénéficiant d’un monopole d’expertise, de pratique, de déontologie, doivent reprendre le contrôle de la consultation et des services du droit en ligne. Il leur appartient aujourd’hui de développer de nouvelles pratiques et d’utiliser les bonnes technologies, pour proposer les legal tech parfaitement adaptées aux besoins des citoyens. C’est dans cet esprit qu’est né AvoTech un « do tank », entre association d’acteurs et syndicat professionnel, pour réfléchir, entreprendre, défendre, et agir ».

Cette initiative est née du constat que progressivement, le fossé se creuse entre la profession d’avocat et les citoyens. Ces derniers s’en éloignent pour des raisons de coûts, d’accès, d’appréhension. L’accès au droit est donc « de plus en plus capté par des start-up venant du privé qui utilisent les outils numériques disruptifs pour proposer des services novateurs et accessibles à moindre coût, allant jusqu’à prester une consultation juridique sans l’intervention ou le contrôle d’avocats ».

L’association AvoTech est animée par 10 avocats créateurs de legal startups : Mathieu Davy (Call A Lawyer), Jérôme Giusti (Fast Arbitre), Charlotte Hugon et Julia Katlama (Votre Bien Dévoué), Samya Badouraly (TEG, Bail Commercial), Augustin Doulcet (Share Your Knowledge), Henri de la Motte Rouge (avomarque.fr et Deep Block), Jean-Philippe Touati (Indexity-legal et Deep Block), Robin Stuckey (Bad Payeur), et Nicolas Rebbot (Call A Lawyer).

Ces avocats entendent « repousser les freins qui se situent parfois au sein même de la profession d’avocat, favoriser une concurrence loyale, et reprendre la main sur leur champ d’action ».

L’objectif de l’association est de formuler des propositions concrètes sur l’évolution de la profession, en lien avec l’évolution du digital, et la création d’entreprises du droit comme périmètre des avocats.