Le changement de nom ne saurait être le but de l'adoption du demi-frère #Brève

Précédent

Le changement de nom ne saurait être le but de l'adoption du demi-frère #Brève

Infos
Informations
05/12/2017
Dernière mise à jour : 05/12/2017
Suivant

La filiation adoptive a pour objet de consacrer un rapport filial entre deux personnes. L'adoption intrafamiliale d'un descendant ou d'un collatéral n'est pas prohibée en droit. Cependant, dès lors qu'il existe déjà un lien de parenté, elle provoque nécessairement un bouleversement familial en portant atteinte à l'ordre générationnel, y compris dans le cas de l'adoption d'un collatéral qui ne doit être envisagée que de manière exceptionnelle.

La situation est encore plus complexe et génératrice de confusions en cas d'adoption simple, dans la mesure où il n'y a pas de rupture des liens initiaux. En l'espèce, le requérant ne justifie pas avoir noué des liens sentimentaux particuliers avec son demi-frère à la mort de leur père. Les témoignages produits sont circonscrits à la seule question du changement de nom de l'adopté. Or, le changement de nom n'est qu'une conséquence de l'adoption et ne saurait en être le but.